Hope, Loulou Robert

L’anorexie est ma tumeur maligne. Je ne l’ai pas vaincue. Je l’ai acceptée. Si elle m’a rendue malade, elle m’a aussi rendue plus forte. On a un deal. Je la laisse tranquille, je mets la médecine et les pilules de coté et elle me laisse vivre.

Bonjour tout le monde, un peu de légèreté avant de commencer cet article, tout d’abord sachez que j’ai décidé de créer une nouvelle rubrique sur le blog dédiée à une autre de mes passions : les livres. En partenariat avec les éditions Robert Lafont, à chaque fin de mois, je vous recommanderai donc un (ou plusieurs) livre parmi une sélection.

Pour le tout premier article de cette rubrique, j’ai choisi Hope le roman de Loulou Robert, je vais aborder un sujet difficile puisqu’il me touche particulièrement, mais cette sélection, je dirais même ce coup de cœur ce sera ma façon à moi de livrer un peu…


Pour le résumé : Bianca vient de quitter la France en laissant derrière elle son mal de vivre. De New-York, elle absorbe sans retenue l’énergie frénétique, se laisse entraîner par un tourbillon de rencontres, découvre l’univers du mannequinat, sa violence et sa solitude. Aux prises avec la complexité d’une ville aussi bouillonnante que ses émotions, Bianca doit apprivoiser ses fantômes et apprendre à slalomer parmi les vivants.

Personnellement, j’ai été conquise par le personnage de Bianca qui m’a fait tantôt rire et tantôt pleurer. J’ai également adoré l’écriture de l’auteur Loulou Robert, au point que j’ai été émue dès les premières pages, et je me suis reconnue dans ses mots, des mots que j’aurai pu écrire parfois. Évidemment, ce n’est pas anodin si ce roman me touche aussi particulièrement puisque je mène un dur combat depuis presque 10 ans maintenant mais je pense sincèrement qu’il n’est pas simplement destiné aux jeunes filles et jeunes femmes malades. Loin de là ! 

Ce n’est certainement pas un livre qui guérira ces maux, mais bien que ce soit un témoignage fictif, il permet je pense de mettre des mots sur ce que l’on peut ressentir parfois, une manière également de se sentir moins seule, moins incomprise aussi.

En toute franchise, ce n’est pas sans appréhension que j’ai écrit cet article, il s’agit d’une partie de ma vie et de mon intimité que je vous demanderai de ne pas juger, et si je l’ai écrit c’est avant tout parce que ce livre m’a touché et je pense sincèrement qu’il peut aider à comprendre un certain nombre de choses, j’espère donc que celles et ceux qui le liront l’apprécieront autant que moi. 

Publicités

5 Replies to “Hope, Loulou Robert”

Laissez-moi votre avis ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s